Gravure Se tenir à carreau 7 – Jeanne Picq

50,00 

Gravure format 15×21 cm

1 en stock

Description

  • Gravure (eau forte, aquatinte et linogravure)
  • Tirages limités à 55 exemplaires, numérotés et signés
  • Format 15x21cm
  • Encadrement verre bordé papier kraft, attache au dos
  • Artiste : Jeanne Picq
  • Voir toutes les gravures de Jeanne Picq

La série de gravures “Se tenir à carreau” met en scène une couverture à losange, tour à tour accessoire de jeu ou de repos, pour des enfants, un chat et un chien.

“Se tenir à carreau” est une expression du Moyen Âge qui signifiait se mettre à l’abri dans une bataille pour ne pas être à la portée d’une flèche d’arbalète, appelée un carreau ♦️.  On dit aussi que l’origine de l’expression viendrait de la révolution française : dans la salle du tribunal révolutionnaire, le public se tenait sur une partie dallée, faite de carreaux et n’avait pas le droit de s’exprimer.  Une dernière hypothèse relie l’expression à l’argot policier du XIXe siècle. Le “carreau ” désigne le domicile, par extension de la “carrée” ou “carre” qui est une chambre. De l’expression “se tenir à carre” qui signifie littéralement “rester dans sa chambre”, les policiers auraient créé l’expression “se tenir à carreau”.  Au fil du temps, l’expression est passée dans le langage courant et elle est maintenant utilisée pour faire référence au respect de règles et des limites établies.